Le Blog de Susie

Retrouvez-moi sur http://www.chez-susie.net

lundi 30 janvier 2006

La fête de l'Escalade

uns_61333_00

La fête de l'Escalade est une tradition genevoise qui est fêtée le 12 décembre (donc aujourd'hui).

L'histoire en résumé :

Dans la nuit du 11 décembre au 12 décembre 1602 (la nuit la plus "noire" de l'année selon la chanson : ce que le no), le Duc de Savoie a décidé d'envahir Genève. Qui à l'époque était entourée de très hautes murailles. Les savoyards ont donc amené de grandes échelles pour passer les murailles (d'où le nom de l'événement). Les genevois tirés de leur sommeil se sont tous battus, et il y a eu beaucoup d'anecdotes et de personnages qui laisseront leur nom dans l'histoire (et comme nom de rue aussi). Le personnage le plus célèbre est la "Dame Royaume" qui a jeté une marmite de soupe aux légume sur la tête d'un savoyard. Les savoyards ne pouvaient rien faire contre la défense des genevois et se sont retirés. Genève avait gagné la bataille.

La fête :

Le 12 décembre est un jour très spécial à Genève, il n'est pas férié, mais c'est vraiment un jour différent. Dans les écoles, on apprends l'histoire de l'Escalade et les chansons traditionnelles dont le fameux "Cé qu'è lainô" qui est en patois genevois et qui relate cette histoire (mais on apprends seulement quelques couplets). Ensuite c'est un jour où presque tout le monde se déguise, les adultes et les enfants. On mange de la soupe aux légumes et on casse la marmite en chocolat (remplit de bonbons, de pétards et de légumes en pâte d'amande). Pour casser la marmite, il faut prendre le plus jeune et le plus vieux de l'assemblée. C'est un peu une fête toute la journée, le soir il y a le cortège de l'Escalade, qui est fait par la "Compagnie 1602" en costume d'époque et avec les canons d'époque. Il y a beaucoup de soirée en discothèque, dans les école, au sein de quelques entreprises. Dans les écoles c'est un jour de fête, à l'école primaire comme dans les écoles supérieures.

J'adore cette fête, cette année je ne la fête pas, car je sais pas trop comment ils prennent ça dans mon entreprise. Normalement je me déguise de façon à ce que personne ne me reconnaisse, et mon déguisement me prends toujours plusieurs semaines à préparer et le jour J plusieurs heures. La plupart des gens prennent autant de soin que moi à se préparer. Et c'est génial de voir dans la rue les gens se promener ou prendre le bus en costume.

Quelques couplets du Cé qu'è lainô :

Cé qu'è lainô, le Maitre dé bataille,
Que se moqué et se ri dé canaille,
A bin fai vi, pè on desande nai,
Qu'il étivé patron dé Genevoi.

I son vegnu le doze de dessanbro,
Pè onna nai asse naire que d'ancro;
Y étivé l'an mil si san et dou,
Qu'i veniron parla ou pou troi tou. .
                             
Pè onna nai qu'étive la pe naire,
I veniron; y n'étai pas pè bairè:
Y étivé pè pilli nou maison,
Et no tüa sans aucuna raison.

Plus d'infos : http://www.compagniede1602.ch/

Posté par SusieJolie à 22:07 - Divers - 2 p'tit(s) mot(s) - Permalien [#]

Vos p'tits mots :


    trop fort

    j adore l'anecdote de la dame royaume avec la marmite, en tout cas ca fait très guerre de Troie je trouve, les murailles les gars qui grimpent etc...
    vraiment sympa en plus les deguisements doivent etre amusant.

    Écrit par Chix, lundi 30 janvier 2006 à 22:36

    * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
  • ton avis

    sasa, je m'apelle nhi et je voullait savoir si tu pouvait me dire coment écouter deschanson de l'escalade

    Écrit par nhi, dimanche 14 décembre 2008 à 12:05

    * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Laisse-moi vite un p'tit mot !!!